Mots-clefs

,

Depuis longtemps je me félicite que YouTube facilite la comparaison entre différentes interprétations d’une même œuvre, et aujourd’hui il n’est même plus nécessaire de courir à la recherche de différentes versions puisque certains se chargent de réaliser les compilations comparatives. Je crois que l’auteur de celle-ci aurait pu mettre cinquante versions de cette pièce sans que je me lasse de l’écouter.

Ce genre d’expérience est aussi l’occasion de constater à quel point nos attentes, par exemple en ce qui concerne le rythme de l’interprétation,peuvent être conditionnées par la version à laquelle nous sommes habitués ( celle d’Ashkenazi pour ma part). C’est peut-être aussi l’occasion de se libérer de ce conditionnement.

Les noms des interprètes sont disponibles sous la vidéo sur YT.

Publicités