« Quand le soleil éclaire une cellule de prison, il dessine sur le sol l’ombre des
barreaux. Avec les carrés ainsi formés, les prisonniers peuvent faire des mots croisés.
Les possibilités offertes par ces mots croisés dépendent du nombre de barreaux. »

Stanislaw Lec, Nouvelles pensées échevelées