Les fidèles de ce blog se souviennent sûrement de la transposition  en kabyle de la chanson de Brassens Pauvre Martin. Aujourd’hui je vous propose une interprétation du Gorille en hébreu par Yossi Bannaï.