Observation amusante à l’occasion de la correction d’un bac blanc : un élève écrit systématiquement « hédoniste » sans h (édoniste), un autre élève de la même classe écrit systématiquement « épicurien » avec un h (hépicurien).

On peut dès lors conjecturer l’existence d’un principe de conservation de la lettre  h ; ce qui ouvre la porte à moult investigations complémentaires ?  1) à quelle échelle y a-t-il conservation? Est-ce au niveau de la classe ou à une plus grande échelle (l’établissement scolaire, l’académie, la France, la planète ?) 2) y a-t-il conservation des autres lettres de l’alphabet ? et si non à quoi tient le privilège de la lettre h ?