Étiquettes

Mes pérégrinations procrastinatrices  sur le  réseau social où je ne devrais plus traîner m’ont donné l’occasion  d’apprendre qu’on fêtait aujourd’hui les 50 ans de la sortie d’Harvest de Neil Young.  J’ai beaucoup écouté cet album dans mes jeunes années, c’est beaucoup moins le cas aujourd’hui, car malheureusement, c’est grâce à lui que j’ai pu éprouver la vérité des observations de Nietzsche sur la capacité de la musique à « rendre malade ».

J’ai choisi ce titre pour célébrer l’anniversaire d’Harvest, car c’est le premier morceau issu de cet album que j’ai connu. J’en profite pour témoigner ma gratitude pour cette découverte à Christophe, guitariste amateur  qui avait décidé de massacrer autre chose que Stairway to heaven pour tomber les filles.