Étiquettes

A l’affût du moindre motif me permettant de satisfaire mes tendances procrastinatrices je perds beaucoup de temps à suivre l’évolution de la pandémie de COVID ainsi que les débats entre demi-savants sur la deuxième vague, l’immunité de groupe etc. C’est l’occasion de trouver des confirmations de cette observation faire quelque part par Canetti (je n’ai pas retrouvé la référence) : le prophètes de malheur en vienne à souhaiter l’arrivée des malheurs qu’ils annoncent. Je suis plutôt convaincu par ceux qui annoncent la venue d’une « deuxième vague », mais j’ai parfois l’impression que certains sont pressés qu’elle arrive pour donner tort à leurs contradicteurs. Dans le camp des partisans de l’immunité de groupe on observe des attitudes semblables  : ces coréens qui ont contenu l’épidémie sont bien embarrassants pour ceux qui ne jurent plus que par la stratégie suédoise ; on guette alors l’annonce d’un nouveau cluster au Pays du matin calme et la possibilité d’une perte de contrôle pour se sentir justifié dans son fatalisme.