Étiquettes

[…]

Jeune Rosier, jouis du fruit de Ta fortune, puisque
à Ton ombre je suis devenu le rossignol du jardin de monde !

Au commencement,’j’ignorais tout de l’existence.
A l’école du chagrin pour Toi, je devins ce fin connaisseur!

[…]

Hâfez de Chiraz, Divân, Ghazal 314, 3-4
trad.C-H de Fouchécour