Étiquettes

Tu es pareil au matin, je suis la chandelle à l’aube en sa solitude.

Fais un sourire et vois comme je rends l’âme !

Hâfez de Chiraz, Divân, Ghazal 317, beyt 1