Étiquettes

PUISSANCE DE LA VOLONTE

Au début de l’année, je contractai une blennorragie.
Fin septembre, elle existait toujours, car je suis de tempérament lymphatique.
Elle existait toujours et son avenir de sinistres complications.

Alors un’ jour, pris d’une impulsion irrésistible, je me mis à recréer la femme avec qui j’avais contracté la blennorragie.
Je la créai dès le début de notre première rencontre, avec les moments les plus insignifiants de notre entretien, et passant par toutes les phases de la passion la plus sincère, je l’amenai jusqu’au moment où l’union des corps va se faire, et là, à ce moment précis, je la frappais de mon soulier, la chassais inexorablement du lit, ouvrais la porte et la jetais dehors.

Comme la vérité historique a une tendance naturelle à se reconstituer, cette femme renaissait petit à petit avec tout ce qui était nécessaire pour que la scène s’accomplît normalement.
Mais je la chassais avec régularité.
Je luttai ainsi pendant quinze jours; le seizième, voyant que tout était inutile, et lasse de toutes ces hontes, elle s’en alla avant que je ne la frappe.

Le soir même j’étais guéri.
L’écoulement avait cessé, et il n’y eut plus de rechutes non plus.

Henri Michaux, La nuit remue

*

Nous n’avons plus qu’à attendre qu’un poète chinois recrée un pangolin …