Étiquettes

, ,

Je n’ai jamais été trop convaincu de la consistance intellectuelle du nietzschéisme de gauche mais il me semblait du moins établi que c’est avec l’intention de promouvoir des tendances libertaires que certains trouvaient du sens à accommoder le gauchisme à la sauce nietzschéenne.  Aussi aussi ai-je été fort surpris de découvrir qu’un collègue que je connaissais pour ses prises de positions nietzschéennes-de-gauche en philosophie se réclamait abondamment des valeurs de la république.  Je suppose que cette étrange discordance entre positionnement dans le champ philosophique et positionnement dans le champ politique s’explique par un décalage temporel … quinze ans qui transforment un jeune agrégé flamboyant en digne professeur-fonctionnaire.

Je crois que c’est Louis Pinto qui fait quelque part cette remarque, que, quels que soient leurs positionnements dans le champ philosophique les professeurs de philosophie finissaient par adhérer à l’idéologie professionnelle de leur corporation. De cette adhésion, l’appel régulier à « la critique » ne saurait les prémunir puisque « la critique » est justement au cœur de leur idéologie professionnelle.