Étiquettes

,

Où serez-vous quand agira la mort,
lune aussi belle qu’un soleil
qui rouliez vers le bois marin,
oiseaux levés tous ensemble,
beaux ouvriers de l’aurore?
Et toi, où seras-tu qu’ils éveillaient à peine,
à nulle chose de ce monde comparable
sinon précisément à cette clarté grandissante,
où seras-tu, petit jour ?

Pas seulement alors, mais déjà maintenant
vous n’êtes plus que cette voix trop faible,
que ces paroles toujours vagues.
Ô étincelant amour !
Il n’est bientôt plus que l’appel
que se lancent les séparés.
(Ainsi toute réalité
dans le cœur où la mort s’affaire
devient cri, murmure ou larme.)

Philippe Jaccottet, Notes pour le petit jour, in L’ignorant