Étiquettes

Vingt-cinq ans c’est la durée de l’intervalle qui sépare la première fois que j’ai emporté en vacances les Sept contes gothiques de Karen Blixen et le moment (à savoir hier soir) où j’ai fini de lire le dernier conte. On pourrait croire que je m’étais lancé le défi de ne lire qu’une ligne par jour ( quel ouvrage résisterait à ce genre de défi ?), en réalité au cours de  l’été 1994 je n’avais pas dépassé la troisième page du premier conte et je n’ai repris sérieusement la lecture que l’année dernière (les lecteurs attentifs se souviennent que j’avais cité quelques bons passages) mais je m’étais  interrompu à la fin du quatrième conte. Ma bonne résolution du week-end passé a donc consisté à achevé une lecture mise en en chantier il y a un quart de siècle.

Moralité : nE rEnOnCeZ jAmAiS à VoS RêVeS !

Publicités