Étiquettes

, ,

« Oui continua-t-il [l’évêque de Seeland] avec chaleur, les qualités particulièrement angéliques, que nous admirons et adorons chez la femme, sont justement celles qui la retiennent à terre.Les longues boucles, les voiles pudiques, les chastes plis de ses vêtements et même les courbes adorables du corps féminin s’opposent à l’idée d’une fuite. Tous, nous sommes prêts à conférer le titre d’ange et le bel emblème des ailes à la femme, mais à la condition expresse qu’elle ne puisse jamais rêver d’un envol, et soit même élevée dans l’ignorance totale de sa possibilité.

-Oh! là! là! s’exclama Fanny. Nous le savons, Éminence, et c’est pourquoi c’est toujours la femme dépourvu de belles boucles et d’une riche poitrine, celle que les messieurs n’aime pas et qui doit trousser ses jupes pour laver le parquet, qui se délecte à la vue de son emblème de servitude et qui enfourche le manche à balai la nuit de la Saint-Jean. »

Karen Blixen, La soirée d’Elseneur, in Contes gothiques