Étiquettes

P’oasis

Nous sommes les pensées arborescentes qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux.
– Sœur Anne, ma Sainte Anne, ne vois-tu rien venir… vers Sainte-Anne ?
– Je vois les pensées odorer les mots.
– Nous sommes les mots arborescents qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux. De nous naissent les pensées.
– Nous sommes les mots arborescents qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux. Les mots sont nos esclaves.
– Nous sommes
– Nous sommes
– Nous sommes les lettres arborescentes qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux. Nous n’avons pas d’esclaves.
– Sœur Anne, ma sœur Anne, que vois-tu venir vers Sainte-Anne ?
– Je vois les Pan C
– Je vois les crânes KC
– Je vois les mains DCD
– Je les M
– Je vois les pensées BC et les femmes ME
et les poumons qui en ont AC de l’RLO
poumons noyés des ponts NMI
Mais la minute précédente est déjà trop AG.
– Nous sommes les arborescences qui fleurissent sur les déserts des jardins cérébraux.

Robert Desnos, Corps et biens – L’Aumonyme