Étiquettes

, ,

Le dernier chapitre de L’instinct du langage de Pinker est consacré à la structure de l’esprit. Quelques pages après avoir cité un texte de Fodor qui établit un lien entre sa conception modulaire de l’esprit et son opposition au relativisme, Pinker cite longuement un courrier d’un anthropologue non-identifié dont la critique du relativisme me semble digne d’intérêt :

« L’histoire du vocabulaire eskimo aura droit à sa propre section dans un de mes projets — un livre sur le thème Cent ans de malversations en anthropologie. Il y a des années maintenant que je recueille des exemples d’incompétence professionnelle flagrante : toutes les histoires éculées qui se révèlent fausses, mais qui, malgré tout, continuent à figurer dans les manuels comme les grands classiques intellectuels dans ce domaine. La liberté des rapports sexuels chez les Samoans et son corollaire, l’absence de délits et de frustration, les cultures à sexes inversés, comme chez les « paisibles » Arapesh (qui sont des chasseurs de têtes), la pureté originelle des Tasadays « de l’âge de la pierre » (histoire montée de toutes pièces par le véreux ministre de la Culture des Philippines — les villageois des environs avaient été honteusement déguisés en « primitifs » d’une société matriarcale), les anciens matriarcats à l’aube de la civilisation, le concept du temps qui est fondamentalement différent chez les Hopis, les cultures dont tout le monde sait bien qu’elles sont très loin là-bas, où tout est à l’inverse d’ici. […]

Un des fils conducteurs sera que ce relativisme culturel absolu rend les anthropologues encore plus crédules devant pratiquement n’importe quelle absurdité (les romans de don juans de Castaneda — que j’ai beau­coup aimés, soit dit en passant — sont cités dans de nombreux manuels comme des faits bruts). En cela, il sont beaucoup plus crédules que pratiquement n’importe qui doté de son seul bon sens. En d’autres termes, leur « expertise» professionnelle en a fait de parfaits jobards. De même que le fondamentalisme vous prédipose à accepter des récits de miracles, l’appartenance à la religion des anthropologues de formation vous prédispose à croire à n’importe quelle histoire exotique d’Ailleurs. En fait, beaucoup de ces absurdités font partie du bagage intellectuel classique de tous les spécialistes des sciences sociales ; elles constituent un obstacle permanent à un raisonnement équilibré sur différents phéno­mènes psychologiques et sociaux. Comme j’imagine que ce travail me rendra à jamais inapte à trouver un emploi, je n’ai pas l’intention de le terminer de si tôt. »

cité par Steven Pinker in L’instinct du langage, p.413