Étiquettes

, ,

Corriger le bac c’est aussi découvrir que des collègues arrivent à subjuguer leurs élèves avec des textes dont on avait oublié l’existence.  Je me souvenais certes vaguement qu’au début de son Introduction à  la philosophie, Jaspers évoquait les questions des enfants, mais je n’avais pas été marqué par l’extrait ci-dessous. Le nombre de copies dans lesquelles j’en entends parler me porte cependant à croire qu’il a fait forte impression sur les élèves qui ont eu à l’étudier :

« Une petite fille fait une promenade ; à l’entrée d’une clairière, on lui raconte des histoires d’elfes qui y dansent la nuit. « Mais pourtant, ils n’existent pas… » On lui parle alors des choses réelles, on lui fait observer le mouvement du soleil, on discute la question de savoir si c’est le soleil qui se meut ou la terre qui tourne, on produit les raisons de croire à la forme sphérique de la terre et à son mouvement de rotation… « Mais ce n’est pas vrai, dit la fillette en frappant du pied le sol, la terre ne bouge pas. Je ne crois que ce que je vois. » On lui réplique : « Alors tu ne crois pas au bon Dieu, tu ne le vois pas non plus. » La petite semble interloquée, puis déclare résolument : « S’il n’existait pas, nous ne serions pas là. » Elle avait été saisie d’étonnement devant la réalité du monde : il n’existe pas par lui-même. Et elle comprenait la différence qu’il y a entre un objet faisant partie du monde et une question concernant l’être et notre situation dans le tout. »

Karl Jaspers, Introduction à la philosophie

Il se trouve que c’est le même collègue qui fait étudier ce texte et celui d’Amartya Sen dont j’ai cité hier la version originale (je trouve ces deux références peu courantes dans les mêmes copies). Je ne sais pas comment il s’y prend, mais ses élèves me citent ces textes à tout bout de champ. Le plus étonnant c’est que, corrigeant des copies du même établissement (et des mêmes séries) l’année dernière, j’avais déjà encaissé le bombardement de références aux enfants qui se disputent la flûte et à la petite fille qui croyait aux elfes (ce qui donne à ces journées de correction un air de variation sur le thème d’Un jour sans fin avec Jaspers et Sen dans le rôle de Sonny & Cher). Il faut croire que ce collègue subjugue tellement ses élèves avec ces références qu’ils sont prêts à les mobiliser quel que soit le sujet.

Publicités