Étiquettes

,

 » Chaque âge a ses goûts. Des lèvres vermeilles bien bordées, une bouche entr’ouverte et riante, de belles dents blanches, une démarche libre, le regard assuré, une gorge découverte, de belles grandes joues larges, un nez retroussé, me faisaient galoper à dixhuit ans. Aujourd’hui que le vice ne m’est plus bon, et que je ne suis plus bon au vice, c’est une jeune fille qui a l’air décent et modeste, la démarche composée, le regard timide, et qui marche en silence à côté de sa mère, qui m’arrête et me charme.

Qui estce qui a le bon goût ? Estce moi à dixhuit ans ? Estce moi à cinquante ? La question sera bientôt décidée. Si l’on m’eût dit à dixhuit ans :  « Mon enfant, de l’image du vice, ou de l’image de la vertu, quelle est la plus belle ? Belle demande ! auraisje répondu ; c’est celleci. » Pour arracher de l’homme la vérité, il faut à tout moment donner le change à la passion, en empruntant des termes généraux et abstraits. C’est qu’à dixhuit ans, ce n’était pas l’image de la beauté, mais la physionomie du plaisir qui me faisait courir. »

Denis Diderot, Essais sur la peinture