Étiquettes

,

Pour les non-initiés il faut préciser que les TPE (Travaux Personnels Encadrés) constituent une des épreuves de l’actuel baccalauréat général. Cette semaine j’ai évalué mes derniers TPE puisque l’épreuve disparaît du nouveau bac que passeront les élèves qui seront en 1ere l’année prochaine.

J’aimais bien les TPE, la collaboration avec un collègue d’une autre discipline et le mode d’accompagnement des élèves qu’ils impliquaient, même si je suis loin de souscrire à l’opposition que font les « pédagogistes »entre la gentille pédagogie du côte-à-côte et la méchante pédagogie du face-à-face. L’expérience des TPE m’aurait même plutôt rendu sceptique sur les scies de l' »apprendre autrement ». Il me semble en effet que les élèves qui se sortaient le mieux des TPE étaient généralement ceux qui obtenaient les meilleurs résultats dans les formats traditionnels. Quant à la rengaine de l’intérêt des élèves, on en voyait aussi les limites grâce aux TPE : c’était en effet une expérience de chaque année que de voir des élèves qui avaient choisi leur sujet en fonction de leurs centre d’intérêt être démotivés au bout de quelques semaines ; expérience récurrente aussi pour les enseignants encadrant que d’avoir l’impression d’être plus intéressés par le sujet que les élèves qui l’avaient choisi. Il faudrait parler aussi du caractère formateur du travail en équipe … si j’en crois des témoignages d’élèves, les TPE mirent à l’épreuve quelques amitiés. Enfin pour prendre en compte les préoccupations les plus terre-à-terre d’un enseignant, il faut bien reconnaître qu’une heure de service (deux heures sur un trimestre) qui demande relativement peu de préparation et n’implique AUCUNES copies à corriger.

Bref, tout ça pour dire que je voudrais remercier le candidat du dernier groupe des derniers TPE que j’aurai évalué d’avoir facilité mes adieux à cette épreuve, en soutenant avec tout l’aplomb dont il était capable que Tintin et le Lotus Bleu  donnait « une vision méliorative de l’opium » (sic).

Publicités