Étiquettes

,

Hommes sous linceul de silence

Camarade,
es-tu vacciné contre toutes maladies toutes?
es-tu tamponné pour l’emballage et l’amour
pour donner
                   ton sang ta voix tes muscles ton corps
pour la prospérité de leur industrie
pour le bien-être de tous notre humanité
pour rapporter des devises et venir raconter aux autres que là-bas… Ah! là-bas… ce n’est pas comme ici là-bas à Gennevilliers Aubervilliers ou Argenteuil cabanes plombées par treize par sept entassés dans votre fraternité votre solitude votre silence entre le feue et l’usine
avec vos sexes en berne
avec votre désir à jamais refoulé
même pas pour ramasser une infection vénérienne courante
Non, pas de putains pour les Nor’af

Assassine en toi l’Arabe
Tu es porteur de germes de barbarie
ressuscite en un autre corps en une autre peau
on te veut
comme nos caisses d’oranges
comme nos caisses de conserves
on te veut
sans visage sans regard sans nom sans famille
sans enfants
sans désir
sans désir
on te veut
brute et force
absolu comme un chiffre
en unité de bulldozer
en bras métalliques
mains calleuses
en acier en fer marchandise courante
                                                           et surtout
refusé au souvenir
camarade.

[…]

Tahar Ben Jelloun

Publicités