Étiquettes

, ,

« Les mathématiciens sont un peu comme les Français ; lorsqu’on leur dit quelque chose, ils le traduisent dans leur langue et cela devient aussitôt autre chose. »

[652]

« Tout comme on ne déniera pas à la langue française l’avantage d’être la langue cultivée de la cour et du monde qui sans cesse s’enrichit et progresse, de même personne n’aura l’idée de rabaisser le mérite que s’acquièrent les mathématiciens de par le monde en traitant dans leur langage les choses les plus importantes, capables qu’ils sont de régler, déterminer et d’établir tout ce qui, dans un domaine supérieur, est soumis au chiffre et à la mesure. »

[653]

Johann Wolfgang von Goethe, Maximes et réflexions