Étiquettes

,

Ma journée est absurde non-sens :
Je demande au pauvre une aumône,
Je donne au riche généreusement.

J’enfile dans l’aiguille un rayon,
Je confie ma clé au brigand,
Et je farde mes joues de blanc.

Le pauvre ne me donne pas de pain,
Le riche ne prend pas mon argent,
Dans l’aiguille le rayon n’entre pas…

Il entre sans clé le brigand
Et la sotte pleure à seaux
Sur sa journée de non-sens.

Marina Tsvetaïeva
Insomnie et autres poèmes, ed. Zeno Bianu

Publicités