Étiquettes

,

De même qu’on peut apprécier le degré de méticulosité des élèves en observant leurs crayons de couleurs, on peut distinguer les consciencieux et les désinvoltes en examinant leur manière de se plier au cérémonial du remplissement de l’entête des copies du baccalauréat.

Je soupçonne un rien de superstition chez les candidats qui m’interrogent, anxieux, sur la manière de compléter la rubrique « Spécialité / option » ; quelque chose qui relève davantage de la  crainte de susciter le courroux du dieu du baccalauréat que de la prise en compte raisonnablement prudente du risque de voir sa copie égarée si l’entête n’était pas scrupuleusement rempli. Ce risque est évidemment infime : les copies voyageant par paquets,  une copie de bac dont la rubrique « Examen ou concours » n’aurait pas été remplie ne risque guère de se trouver malencontreusement égarée au milieu de celles d’un concours d’ingénieur ou d’un CAP. On objectera peut-être que les candidats ne connaissant pas l’envers du décor ne peuvent pas savoir ce qu’ils risqueraient à prendre à la légère ce cérémonial. A quoi l’on peut répondre en soulignant que le fait de connaître l’envers du décor n’empêche pas des professeurs de prendre à cœur leur rôle de gardien du rite sacré. Ainsi ce collègue qui insiste pour que le candidat numérote les pages de sa copie jusqu’à 8/8 quand bien même il n’aurait rien écrit au delà de la cinquième page. Ayant évoqué précédemment ici cet étrange zèle à appliquer des règles dont on sait qu’elles n’ont aucun enjeu, je ne m’étendrai pas davantage sur le sujet. Cependant, aux aspirants bacheliers qui s’égareraient en ces lieux j’aimerai dire ceci : votre correcteur se contrefout de savoir si vous êtes en spécialité Mercatique ou GRH, ou que vous ayez numéroté les pages de votre copie jusqu’à 6/6 au lieu de 8/8 ; en revanche il est quelque chose qui peut exciter en lui une sainte fureur, quoi qu’aucune consigne officielle ne vous mette en garde à ce sujet : c’est que vous écriviez sur toutes les lignes de ces p… de feuilles à petits carreaux.

 

 

 

Publicités