Étiquettes

, ,

Luttons contre les stéréotypes de genre dans les cadeaux que les élèves font à leurs professeurs en fin d’année ! Incitons les jeunes générations à offrir des bouquets de fleurs aux hommes et des bouteilles de vin aux femmes.

*

Je me demande toujours comment il se fait qu’il y ait toujours des élèves pour proposer de passer la dernière heure de cours à faire des pendus ou des Pictionary. Je m’illusionne vraisemblablement, mais il me semble que plus médiocre de mes cours est plus intéressant que n’importe quelle partie de pendu, même « philosophique ». Le problème est vraisemblablement le même qu’avec les demandes de faire cours dehors : qu’importe que ce soit nul, pourvu que ce ne soit pas comme d’habitude.

On notera que la contrainte de ne faire deviner que des concepts philosophiques n’augmente en rien l’intérêt du jeu du pendu, mais qu’elle peut donner lieu à des défis stimulants quand on l’applique au Pictionary. Dessinez l’impératif catégorique ou l’intentionnalité de la conscience, vous avez deux minutes !

*

Amusante coïncidence, c’est au moment où, les élèves ont quitté la dernière fois ma salle de cours et que je me demande « Que deviendront-ils ? », que je découvre qu’on peut revoir sur Youtube la série d’émissions du même nom réalisée par Michel Fresnel entre 1983 et 1992. Le concept consistait à suivre pendant 10 ans un groupe d’élèves qui étaient en 6e en 1983 au lycée Paul Valéry à Paris. J’avais beaucoup aimé cette série d’émissions à l’époque, peut-être parce que j’avais presque le même âge que ses protagonistes, et c’est avec un grand plaisir que je suis tombé dessus au hasard de mes pérégrinations sur la Toile, après l’avoir vainement cherchée il y a quelques années .

Publicités