Étiquettes

,

[…]

Ho trovato una terra trovando i compagni,
una terra cattiva, dov’è un privilegio
non far nulla, pensando al futuro.
Perché il solo lavoro non basta a me e ai miei,
noi sappiamo schiantarci, ma il sogno piú grande
dei miei padri fu sempre un far nulla da bravi.
Siamo nati per girovagare su quelle colline,
senza donne e le mani tenercele dietro alla schiena.

Cesare Pavese, Antenati, in Lavorare Stanca

[…]

J’ai trouvé une terre en trouvant des compagnons,
une terre mauvaise où c’est un privilège
de ne pas travailler en pensant à l’avenir.
Car rien que le travail ne suffit ni à moi ni aux miens ;
nous savons nous tuer à la tâche mais le rêve de mes pères,
le plus beau, fut toujours de vivre sans rien faire.
Nous sommes nés pour errer au hasard des collines,
sans femmes, et garder nos mains derrières le dos.

Cesare Pavese, Ancêtres, in Travailler fatigue

trad. Gilles de Van