Étiquettes

Parfois

Parfois il lui arrive d’envier
la mort d’un fruit, la chute d’une feuille,
le bruit d’un mot blessé qui se recueille
avant de crier.

Parfois il lui arrive de troubler
l’eau d’un étang, de son visage ;
c’est comme si un dieu voulait doubler
– pour empêcher la fuite – son image.

L’homme serait-il seul à ne rien
savoir quitter, épris de ses racines,
comme quelqu’un qui se souvient
à peine du pays qui l’avoisine ?

Parfois aussi il se demande si
ce lui serait très dur de disparaître
sans qu’il ait pu, dans l’eau des choses , être
le long reflet d’un calme réussi.

1944

Benjamin Fondane, Au temps du poème

Publicités