Étiquettes

, ,

Si de quelque action toi-même tu as à rougir,
tu dois dans le plus profond secret tenir les fautes d’autrui.
Qui veut comme le miroir refléter le beau et le laid,
comme lui doit être fait d’un métal inaltérable.

Djamâl d’Ispahan
Z. Safâ, Anthologie de la poésie persane

Publicités