Étiquettes

,

Bac à sable

Mon contraire est si dur à cuire que si j’étais
son contraire, je n’existerais pas. Au con-
traire : il est d’un tel coriace de fer que si

je n’existais pas, il existerait encore. Je ne suis
même pas son contraire. Par contre lui : bien plus
le contraire que je ne serais jamais ! Me voilà

planté là jaloux à m’imaginer qu’il est mon
contraire. Comme ce serait beau d’avoir un
contraire tout différent. Il existe dans mon

bac à sable un personnage que je n’aime pas, mais
il figure le contraire. Mon bac à sable est de
nature à faire jouer mes personnages, avec pour

rôle moi et le contraire. Même quand un con-
traire manie les personnages, nous sommes bien
dans le bac à sable et pas ailleurs. je suis un

de ses personnages de pensée et pourrait pourquoi pas
être aussi mon contraire. A supposer que je sois
d’un tel coriace de fer que je pourrais être mon contraire ;

supposition : s’il était mon contraire : en supposant
que je ne sois pas le sien. Ce serait trop beau
d’avoir une bonne fois un contraire moins dur à cuire.

Oskar Pastior, Chambardément (Wechselbag)
trad. Joël Vincent