Étiquettes

,

« La fixation permanente sur les présumés musulmans, tantôt dépeints comme des menaces à l’ordre public ou des victimes du système -parfois les deux à la fois-, s’inscrit complètement dans le réagencement en cours de la société française. Car le vrai « grand remplacement » concerne celui de la figure de l’Arabe par celle du « Musulman », de l’ouvrier immigré par le délinquant radicalisé, du « beur » engagé par le binational déchu. »

Nedjib Sidi Moussa, La fabrique du musulman
ed. Libertalia, 2017, p. 16

Publicités