Mots-clefs

, ,

« L’existence de l’homme est semblable à un tas d’ordures, à un tas de fumier. Mais si cet amas d’ordures est précieux, c’est que dans le tas se cache l’anneau du roi. »

Djalâl ad-Dîn Rûmî, Le Livre du dedans
trad. Vitray-Meyerovitch, Actes Sud, Babel, p. 251-252

*

Mauvaise étoile

Une étoile brillait , tellement exubérante
Qu’elle tomba du ciel.
Tu me demandes, petite ce que c’est que l’amour?
C’est une étoile sur un tas de fumier.

Tout comme un chien galeux qui crève dans la fange,
Elle gît dans les ordures.
Le coq chante et la truie grogne,
Elle se vautre en chaleur dans la boue.

Ah! si seulement j’étais tombé
Dans le jardin où m’attendaient les fleurs,
Où si souvent je souhaitais
Mort bien propre et tombe parfumée !

Heinrich Heine, Nouveaux poèmes, Romances VI
trad. Anne-Sophie Arstrup et Jean Guégan

Publicités