Étiquettes

,

A l’occasion de mes recherches pour les « Berceuses du mardi » j’avais découvert le groupe folk kabyle DjurDjura chantant Tahuzzut. Comme j’appréciais les voix des interprètes j’ai réorienté mes recherches vers les productions du groupe, et en lisant les commentaires sous la vidéo ci-dessous qui avait mes faveurs, j’ai appris que les paroles étaient une adaptation en kabyle de Pauvre Martin de Brassens (la mélodie, elle, n’a rien à voir).

Les paroles sont disponibles sur ce site consacré à la poésie kabyle.

L’auteur de l’adaptation est le poète et dramaturge Mohya qui  compte à son tableau de chasse de traducteur/adaptateur rien moins que Molière, Brecht et Pirandello.

Une version récitée de Muh n Muh

Un mix : déclamation par le poète – version chantée par DjurDjura