Étiquettes

, , , ,

Keiner ahnet, was er verbricht,
Keiner die Schuld und keiner die Pflicht.
Darfst du leben, wenn jeder Schritt
Tausend fremde Leben zertritt,
Wenn du nicht denken kannst, nichts erspüren,
Ohne zu lügen, zu verführen!
Wenn dein bloßes Träumen Macht ist,
Wenn dein bloßes Leben Schlacht ist,
Dunkles Verderben dein dunkles Streben,
Dir selbst verborgen, so Nehmen wie Geben!
Darfst du sagen »Ich sehe«?
Dich rühmen »Ich verstehe«?
Dem Irrtum wehren,
Rätsel klären,
Du selber Rätsel,
Dir selber Rätsel,
Ewig ungelöst?!

Mensch!
Verlornes Licht im Raum,
Traum in einem tollen Traum,
Losgerissen und doch gekettet,
Vielleicht verdammt, vielleicht gerettet,
Vielleicht des Weltenwillens Ziel,
Vielleicht der Weltenlaune Spiel,
Vielleicht unvergänglich, vielleicht ein Spott,
Vielleicht ein Tier, vielleicht ein Gott.

Hugo von Hofmannstahl, Sünde des Lebens

*

Nul ne se doute du crime qu’il commet,
Nul ne devine sa faute ni son devoir !
T’est-il permis de vivre quand chacun de tes pas
Piétine mille vies étrangères?
Quand tu ne peux penser, ni rien ressentir,
Sans mentir ou corrompre!
Quand le simple fait de rêver est déjà un pouvoir,
Quand le simple fait de vivre est déjà une bataille,
Et tes aspirations obscures une obscure dépravation
Cachées à tes propres yeux, que tu prennes ou que tu donnes!
T’est-il permis de dire : « je vois » ?
Ou : « je comprends », d’un air vantard?
De lutter contre l’erreur,
De tirer au clair les énigmes,
Toi qui es énigme toi-même,
Énigme pour toi-même,
A jamais irrésolue?

Homme !
Lumière perdue dans l’espace,
Rêve dans un rêve dément,
Sans attache et pourtant enchaîné,
Peut-être damné, peut-être sauvé,
Peut-être but de la volonté qui régit les mondes,
Peut-être jouet du caprice des mondes,
Peut-être immortel, peut-être dérisoire,
Peut-être une bête, peut-être un Dieu.

traduction Jean-Yves Masson

Publicités