Mots-clefs

[…]

Reicher im goldnen Haus,
Fühlst du kein Schauern?
Dringt nicht ein Stimmgebraus
Dumpf durch die Mauern?
Die da draußen frierend lungern,
Dich zu berauschen, müssen sie hungern,
Ihre gierigen Blicke suchen dich,
Ihre blassen Lippen verfluchen dich,
Und ihr Hirn mit dumpfem, dröhnendem Schlag,
Das schmiedet, das schmiedet den kommenden Tag.

[…]

Hugo von Hofmannstahl, Sünde des Lebens

*

Homme riche dans ta maison dorée,
N’éprouves-tu pas quelque frisson ?
Un tumulte de voix assourdies
Ne passe-t-il pas à travers tes murs ?
Ceux qui au dehors traînent dans le froid,
Il faut qu’ils aient faim pour que ta griserie soit complète,
Leur regard concupiscent te cherche,
Leurs lèvres pâles te maudissent,
Et leur cerveau, à coups sourds qui grondent,
Forge, forge le jour qui vient !

traduction Jean-Yves Masson

Publicités