Mots-clefs

, ,

Grâce au fil Twitter du peu bavard Gardy Stanes, je découvre un intéressant équivalent dans le domaine musical des canulars philosophiques dont on a eu récemment un exemple. A la question « les éditeurs de revue post-modernes sont ils capables de détecter le bullshit volontaire ? » on pourrait faire correspondre la question « les spécialistes de musique atonale sont-ils capables de reconnaître les fausses notes? ».

Je découvre par la même occasion que cette conférence, prononcée au Collège de France par le compositeur Jérome Ducros, a donné lieu au cours de l’année 2013 à une polémique particulièrement virulente (à côté de la quelle j’étais complètement passé) dont rend assez précisément compte l’article de Wikipedia consacré à l’auteur.

Publicités