Étiquettes

, ,

« Antipater dans son traité Sur la différence entre Cléanthe et Chrysippe, raconte que Zénon et Cléanthe n’ont pas voulu devenir citoyens d’Athènes pour ne pas avoir de torts envers leur patrie.Passons sur ce point que, s’ils ont bien fait, Chrysippe a mal fait, lui, de s’inscrire sur la liste des citoyens. Ce qui est contradictoire et absurde, c’est qu’après avoir si longtemps maintenu à l’étranger leur personne et leur vie, de garder leurs noms pour leur patrie ; c’est comme si, ayant quitté sa femme pour vivre et dormir avec une autre et ayant eu des enfants de celle-ci, il ne contractait pas mariage avec elle, pour ne pas sembler avoir de tort envers la première. »

Plutarque, Des contradictions des stoïciens, IV