Étiquettes

,

« Tu es trop grand, poète mon ami, pour être sectaire et tu méprises trop les imbéciles pour ne pas être vigilant. »

Malek Haddad, A mon ami le poète algérien

Publicités