Étiquettes

, , ,

Les amalgames c’est très mal, sauf quand cela permet de mettre les apostats ou les croyants déviants dans la même catégorie mal définie que les abrutis qui vandalisent des mosquées ou agressent des femmes voilées. On trouvera des idiots-utiles à gauche prêts à se laisser prendre à la manœuvre pour s’assurer un certificat de non-X-phobie. Kenan Malik explique cela beaucoup mieux que moi dans un article qui revient sur les déboires de Maryam Namazie avec les étudiants de diverses universités britanniques (déboires comparables à ceux qu’avait rencontré Germaine Greer, et dont j’avais parlé ). Je citerai juste un petit paragraphe, que je dédie à tous les gauchistes qui retwittent AlKanz.

« Just as Mr. Trump seems unable to distinguish between Muslims and terrorists, do many on the left seem unable to distinguish between criticism of Islam and bigotry against Muslims. And just as Mr. Trump views Muslims as an undifferentiated lump, all potential terrorists, those on the left also often view Muslims as a homogeneous community speaking with a single voice. Both ignore progressive Muslim voices as not being truly of that community, while celebrating the most conservative voices as authentic. »

*

Pour un aperçu des procédés utilisés sur Twitter par les entrepreneurs de morale de la lutte contre l’islamophobie réelle ou supposée, je recommande cet article.

Publicités