Étiquettes

, ,

« Ulrich avait été subjugué par l’extravagance de la main féminine, cet organe somme toute indécent qui, comme la queue des chiens, touche à tout, mais n’en est pas moins  officiellement le siège de la fidélité, de la noblesse et de la tendresse. »

Robert Musil, L’homme sans qualités, Seuil, trad. Jaccottet, p. 116