Étiquettes

, , ,

« Nous ne jouissons  jamais tout à fait du chant du rossignol parce que nous ne sommes jamais tout à fait sûr qu’il s’agit d’un rossignol ».

Ramón Gómez de la Serna, Greguerías
Editions Cent pages, p. 18

« Il y a des hommes qui savent imiter les trilles du rossignol, et Kant a dit à ce propos que, dès que nous nous apercevons que c’est un homme qui chante ainsi, et non un rossignol, nous trouvons ce chant insipide. Nous y voyons un simple artifice, non une libre production de la nature ou une œuvre d’art. Le chant du rossignol nous réjouit naturellement, parce que nous entendons un animal, dans son inconscience naturelle, émettre des sons qui ressemblent à l’expression de sentiments humains. Ce qui nous réjouit donc ici c’est l’imitation de l’humain par la nature. »

Hegel, Esthétique