Étiquettes

, ,

O, cerisier de la montagne
Prenons nous en pitié
L’un l’autre,
En dehors de tes fleurs
Je ne connais personne.

Gyôson (1054 – 1135)

Je cite la traduction de G. Renondeau dans l’Anthologie de la poésie Japonaise classique de Gallimard. J’ai trouvé ici, ce qui me semble être une traduction du même poème.


Unanimement prenez mon mal
en pitié, cerisiers de monts,
D’âme je ne connais que celle
de vos fleurs !

L’écart de sens entre les deux versions n’est pas négligeable (ce qui ferait presque penser qu’il s’agit de traductions de deux poèmes différents), mais je n’ai pas compétence pour dire laquelle est la plus fidèle.

Add. à titre de comparaison, deux traductions anglaises trouvées ici et ici.

On a mountain slope,
Solitary, uncompanioned,
Stands a cherry tree.
Except for you, lonely friend,
To others I am unknown.

*

Shall we agree to care for one another mountain cherries?
Outside of your blossoms, not a soul here knows me.

Pour des explications complémentaires (et encore une autre traduction), c’est ici.

 *

hyaku66

Morotomo ni
Aware to omoe
Yama-zakura
Hana yori hoka ni
Shiru hito mo nashi