Étiquettes

, ,

Nur wer die Sehnsucht kennt
Weiß, was ich leide!
Allein und abgetrennt
Von aller Freude,
Seh ich ans Firmament
Nach jener Seite.
Ach! der mich liebt und kennt,
Ist in der Weite.
Es schwindelt mir, es brennt
Mein Eingeweide.
Nur wer die Sehnsucht kennt
Weiß, was ich leide!

Johann Wolfgang von Goethe, Wilhelm Meisters Lehrjahre

*

Quelques exemples de mises en musique de ce poème, tirés de cette liste impressionnante. Pour ceux que le sujet intéresserait, je signale cet article.

L. van Beethoven, WoO. 134 (1808)

*

F. Schubert, D.877

*

R. Schumann

*

P. Tchaikovski

*

Au cas où vous seriez intrigués par le titre Lied der Mignon, donné à plusieurs de ces mises en musique, un détour par ce résumé de Wilhelm Meister, vous éclairera.

Publicités