Étiquettes

,

Tacito vo, che le parole morte
Farian pianger la gente, et i’ desio
Che le lagrime mie si spargan sole.

Pétrarque, Canzoniere, XVIII

*

Sans rien dire, je marche ; car mes paroles de mort feraient pleurer tout le monde, et je désire que mes larmes coulent solitaires.

trad. F. de Gramont

Taciturne passant dont les paroles tues
Apitoiraient les gens, je n’ai pas d’autre envie
Que solitairement me livrer à mes larmes.

trad. André Ughetto

Publicités