Étiquettes

,

Noël approche, pour s’imprégner de son esprit, pourquoi ne pas relire le début du Postier de Bukovski dont l’action se déroule justement à cette période de l’année ?

*

« Ça a commencé par erreur.
C’étaient les fêtes de Noël et j’avais appris par le pochard en haut de la côte, qui faisait le coup à chaque Noël qu’ils embaucheraient carrément n’importe qui, alors j’y suis allé et sans avoir le temps de réaliser je me suis retrouvé avec une sacoche en cuir sur le dos à cavaler comme bon me semblait. Parlez d’un boulot, que je pensais. Peinard ! ils vous donnaient juste un ou 2 pâtés de maisons à faire et si vous arriviez à finir, le facteur titulaire vous en donnait encore un autre à distribuer, ou alors vous pouviez rentrer et le chef vous en donnait un autre, mais surtout vous preniez bien tout votre temps pour fourrer ces cartes de Noël dans les fentes.
Je crois que j’en étais à mon second jour comme intérimaire de Noël quand cette grosse bonne femme est sortie et s’est mise à marcher avec moi pendant que je distribuais les lettres. Ce que je veux dire par grosse c’est qu’elle avait un gros cul, des gros nichons et qu’elle était grosse à tous les endroits qu’il fallait. Elle avait l’air un brin toquée mais je continuai de regarder son corps et je m’en foutais.
Elle causait et causait et causait. Ensuite elle l’a quand même sorti. Son mari était officier sur une île lointaine et elle se faisait seule, vous savez ce que c’est, et elle habitait toute seule dans cette petite maison là- derrière.
« Quelle petite maison ? » j ‘ai demandé.
Elle m’a écrit l’adresse sur un bout de papier.
« Moi aussi je me sens seul », j’ai fait, «je passerai ce soir et on causera ».
Je vivais à la colle avec une nana mais la nana était barrée la moitié du temps, barrée je ne sais où, et c’étaient pas des blagues, je me sentais seul. Je me sentais seul pour ce gros cul là devant moi.
« D’accord », elle a dit, « à ce soir ».
C’était un bon numéro, y’a pas, elle baisait bien mais comme avec toutes les baises après le 3e ou 4e soir j’ai commencé à me désintéresser et j’y suis pas retourné.
Mais je pouvais pas m’empêcher de penser, bon dieu, tout ce que ces facteurs font c’est amener leurs lettres et tirer leur coup. C’est le boulot qu’il me faut, oh oui oui oui. »

Charles Bukowski, Le postier, p. 15 -16

Publicités