Étiquettes

,

Lire des histoires à ses enfants est une excellente occasion de combler les lacunes de sa propre culture.

J’ai entrepris la lecture du Pinocchio de Collodi, et je suis sous le choc de la découverte (je pense d’ailleurs que les rééditions de l’ouvrage devraient comprendre un trigger warning !) . Tout cela est trop lourd à porter pour moi, c’est pourquoi je viens en parler ici.

Ceux de mes lecteurs qui n’ont pas non plus lu l’œuvre originale et qui cumuleraient par ailleurs les handicaps d’une sensibilité confinant à la sensiblerie et d’un goût trop prononcé pour les dessins animés de Disney, feraient peut-être bien d’interrompre ici leur lecture.

jiminy crickett

Et oui, la terrible découverte concerne le personnage popularisé par Disney sous le nom de Jiminy Cricket. Chez Collodi il est simplement désigné comme le Grillon-parlant, mais ce n’est pas là l’important. Non, ce dont je ne me remets toujours pas c’est que, dès la fin du chapitre où il apparaît, il se fasse ratatiner par un maillet en bois que lui jette Pinocchio dans un moment d’humeur.

pinocchio

Assassin !

Publicités