Étiquettes

, , , ,

Il n’est pas bien de rendre visite à quelqu’un sans motif valable. Même si l’on vient pour une affaire, il faut repartir vite dès que l’on en a fini. Demeurer longtemps est cause d’ennui.

Quand nous nous trouvons en tête à tête avec quelqu’un nous parlons beaucoup, nous nous fatiguons, notre cœur s’agite; avec ce dérangement nous perdons notre temps sans aucun profit ni pour l’un ni pour l’autre.

Il n’est pas bien non plus d’entretenir quelqu’un d’une manière embarrassée. Si nous avons une raison pour ne point recevoir de bon cœur, il vaut mieux le dire.

Par contre le cas est bien différent pour une personne qui partage vos sentiments, avec qui nous avons envie d’être ensemble, qui a des loisirs et qui puisse dire : « Encore un peu. Gardez aujourd’hui le calme de votre cœur. » […]

 Qu’un ami vienne un jour, sans aucun motif et qu’il rentre chez lui après une tranquille conversation : Quel plaisir!

Pour ce qui est de la correspondance j’ai grande joie à recevoir une lettre avec ces simples mots : »il y a si longtemps que je ne vous ai rien mandé. »

Urabe Kenkô, Heures oisives, CLXX