Étiquettes

, ,

« De même, je ne puis pas accepter non plus que l’on s’attache particulièrement à des sujets modernes et nouveaux pour en pérorer. C’est, à mon sens, un raffinement attachant que d’ignorer, jusqu’à ce que tout soit passé de mode.

Un nouveau venu paraît parmi nous.  Les allusions, les échanges de regards entendus, les ricanements entre personnes au courant dans les conversations habituelles comme dans la phraséologie : cette brimade du nouveau venu qu’on intrigue est toujours le fait d’hommes peu sociables, bas et vulgaires. »

Urabe Kenkô, Les heures oisives, LXXVIII

*

Je n’ai rien à redire au propos de ce bon moine et je m’abstiendrai de tout commentaire inutile.