Étiquettes

,

On ne peut plus dormir
tranquille quand on a
une fois ouvert les yeux.

Pierre Reverdy, La lucarne ovale
in Plupart du temps, Gallimard Poésie

*

Pourquoi dire qu’on ne peut plus dormir tranquille, sinon parce qu’on désirerait par-dessus tout pouvoir le faire. Et certes, on ne parvient pas à croire à volonté ce qu’il nous ferait plaisir de croire, d’où le sentiment d’impuissance qu’exprime Reverdy. Malheureusement il est à craindre qu’il y ait bien des stratégie indirectes mais pas pleinement conscientes pour anesthésier les prises de conscience douloureuses.  On a beau avoir maintes occasions de prendre conscience de notre propension à nous duper nous-même, il faut malheureusement encore lutter pour garder les yeux ouverts. La plus grande illusion à propos des illusions est peut-être de penser que la vérité suffit à les dissiper.

Publicités