Étiquettes

, ,

Voici venu le temps du dernier des actes de pénitence annoncés ; sachant que, s’il le faut, je trouverai d’autres prétextes pour continuer à rendre hommage au Zim.

La véritable pénitence a en fait consisté à chercher des vidéos de Dylan. Sur Youtube c’est quasiment mission impossible : les versions originales qui auraient échappé à « l’inepte flicaille du droit d’auteur » (TM) se trouvent noyées au sein de la multitude proliférante des reprises. Au hasard de mes pérégrinations infructueuses j’ai fini par découvrir une astuce qui malheureusement risque de ne pas marcher indéfiniment (on commence à trouver des reprises qui utilisent le pseudo qui permet de les contourner).

*

C’est une version live ; pour ceux qui préféreraient la version qui se trouve sur l’album The freewheelin’ Bob Dylan, elle est disponible ici sous son véritable titre.

*

A titre de comparaison, la reprise de Bryan Ferry

Mais ma version préférée est celle de Judy Collins qui n’est actuellement disponible en streaming que chez un cousin chinois (taïwanais) de Youtube dont je ne sais pas insérer les vidéos sur ce blog.

Publicités