Étiquettes

, ,

Quel est l’auteur des considérations pleines d’un romantisme échevelé exposées dans le tableau ci-dessous?

SE MARIER

NE PAS SE MARIER

Enfants – (s’il plaît à Dieu) – compagne permanente (amie une fois l’âge venu), qui s’intéresse à vous, objet à aimer et avec qui se divertir – mieux qu’un chien de toute façon – Maison, et quelqu’un pour la tenir – Charmes de la musique et bavardage féminin. Choses bonnes pour la santé. Forcé de faire des visites et de recevoir des parents, mais terrible perte de temps.

Mon Dieu, il est intolérable de penser à passer sa vie entière comme une abeille ouvrière, à travailler, travailler et rien d’autre.

Non, ça ne colle pas. –

Imagine de passer toute la journée solitaire dans la maison de Londres, sale et enfumée. – Se représenter seulement une jolie femme douce sur un sofa, avec un bon feu, des livres et peut-être de la musique – comparer cette vision avec la terne réalité de Great Marlborough St. – Se marier – Se marier. CQFD

Pas d’enfants (pas de seconde vie) personne pour s’occuper de vous l’âge venu. – A quoi sert de travailler sans la sympathie d’amis proches et chers pour le vieillard. Qui sont les amis proches et chers des vieux, sinon leur famille ?

Liberté d’aller où l’on veut. – Choisir une Société et la fréquenter peu. Conversations avec hommes intelligents dans les clubs. Pas forcé de rendre visite aux parents, et de se plier à toutes les broutilles – de subir la dépense et l’anxiété pour les enfants – peut-être des scènes.

Perte de temps – ne pas pouvoir lire le soir- gras et oisif – anxiété et responsabilité – moins d’argent pour les livres, – Si beaucoup d’enfants, forcé de gagner son pain, – (Mais alors très mauvais pour la santé de travailler trop.)

Peut-être ma femme n’aimera pas Londres ; alors la sentence est le bannissement et la dégradation avec une sotte indolente et oisive.

Faites des suppositions puis consultez les oracles de Saint Google pour découvrir la bonne réponse.

Publicités